expat L'Élan

2007

Décret no 2007-1407 du 1er octobre 2007 (Version consolidée)

Le 19 juin 2009

DECRET
Décret nº 2007-1407 du 1er octobre 2007 relatif aux observatoires de l'immigration en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique et à La Réunion.

NOR : IOCM0763710D
Version consolidée au 28 mars 2009


Le Premier ministre,

Sur le rapport de la ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales,

Vu l'article L. 111-11 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile ;

Vu la loi nº 2006-911 du 24 juillet 2006 relative à l'immigration et à l'intégration ;

Vu le décret nº 2006-672 du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions administratives à caractère consultatif ;

Vu la saisine du conseil général de Guadeloupe en date du 21 novembre 2006 ;

Vu l'avis du conseil régional de Guadeloupe en date du 21 décembre 2006 ;

Vu la saisine du conseil général de Guyane en date du 20 novembre 2006 ;

Vu la saisine du conseil régional de Guyane en date du 20 novembre 2006 ;

Vu l'avis du conseil général de la Martinique en date du 25 janvier 2007 ;

Vu l'avis du conseil régional de la Martinique en date du 16 avril 2007 ;

Vu l'avis du conseil général de La Réunion en date du 29 novembre 2006 ;

Vu l'avis du conseil régional de La Réunion en date du 26 décembre 2006,


Article 1
  • Modifié par Décret nº 2008-1010 du 29 septembre 2008 - art. 7
L'observatoire de l'immigration en Guadeloupe institué par l'article L. 111-11 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile est présidé par le préfet de la région Guadeloupe.

Il comprend les membres suivants :
  1. Le préfet de la Guadeloupe ;
  2. Les quatre députés à l'Assemblée nationale élus en Guadeloupe ;
  3. Les trois sénateurs du département de la Guadeloupe ;
  4. Le président du conseil régional ;
  5. Le président du conseil général ;
  6. Le président de l'association des maires de Guadeloupe ;
  7. Le premier président de la cour d'appel de Basse-Terre ;
  8. Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Basse-Terre ;
  9. Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Pointe-à-Pitre ;
  10. Le recteur de l'académie de Guadeloupe ;
  11. Le directeur départemental de la police aux frontières de Guadeloupe ;
  12. Le directeur départemental de la sécurité publique de Guadeloupe ;
  13. Le directeur de la caisse générale de sécurité sociale ;
  14. Le directeur de la caisse d'allocations familiales ;
  15. Le directeur départemental du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle de la Guadeloupe ;
  16. Le directeur départemental de l' institution mentionnée à l'article L. 5312-1 du code du travail de Guadeloupe ;
  17. Le trésorier-payeur général de Guadeloupe ;
  18. Le directeur régional des douanes de Guadeloupe ;
  19. Le directeur de la santé et du développement social de Guadeloupe ;
  20. Le directeur de l'agence régionale d'hospitalisation de Guadeloupe ;
  21. Le commandant du groupement de gendarmerie de Guadeloupe ;
  22. Un représentant de la chambre de commerce et d'industrie de Pointe-à-Pitre désigné par le président de la chambre de commerce et d'industrie de Pointe-à-Pitre ;
  23. Un représentant de la chambre de commerce et d'industrie de Basse-Terre désigné par le président de la chambre de commerce et d'industrie de Basse-Terre ;
  24. Un représentant de la chambre d'agriculture de Guadeloupe désigné par le président de la chambre d'agriculture de Guadeloupe ;
  25. Un représentant de la chambre de métiers et de l'artisanat de la Guadeloupe désigné par le président de la chambre de métiers et de l'artisanat de la Guadeloupe ;
  26. Le directeur de l'INSEE Guadeloupe ;
  27. Le responsable de l'antenne permanente de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides en Guadeloupe ;
  28. Trois personnes qualifiées désignées par le préfet.

NOTA : conformément à l'article 14 du décret nº 2008-1010 du 29 septembre 2008, les dispositions de l'article 7 dudit décret entrent en vigueur à la date mentionnée à l'article 9 de la loi nº 2008-126 du 13 février 2008 relative à la réforme de l'organisation du service public de l'emploi. Cette date correspond à la première réunion du conseil d'administration de l'institution prévue à l'article L. 5312-1 du code du travail. La création de pôle emploi est effective depuis le 1er janvier 2009.


Article 2
  • Modifié par Décret nº 2009-331 du 25 mars 2009 - art. 5 (V)
L'observatoire de l'immigration en Guyane institué par l'article L. 111-11 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile est présidé par le préfet de la région Guyane.

Il comprend les membres suivants :
  1. Le préfet de la Guyane ;
  2. Les deux députés à l'Assemblée nationale élus en Guyane ;
  3. Le sénateur du département de la Guyane ;
  4. Le président du conseil régional ;
  5. Le président du conseil général ;
  6. Six maires désignés par le président de l'association des maires de Guyane ;
  7. Le président du tribunal de grande instance de Cayenne ;
  8. Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Cayenne ;
  9. Le recteur de l'académie de Guyane ;
  10. Le directeur départemental de la police aux frontières de Guyane ;
  11. Le directeur départemental de la sécurité publique de Guyane ;
  12. Le directeur de la caisse générale de sécurité sociale ;
  13. Le directeur de la caisse d'allocations familiales ;
  14. Le directeur départemental du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle de Guyane ;
  15. Le directeur départemental de l'institution mentionnée à l'article L. 5312-1 du code du travail de Guyane ;
  16. Le trésorier-payeur général de Guyane ;
  17. Le directeur régional des douanes de Guyane ;
  18. Le directeur départemental de l'équipement de Guyane ;
  19. Le directeur de la santé et du développement social de Guyane ;
  20. Le directeur de l'agence régionale d'hospitalisation de Guyane ;
  21. Le directeur régional de l'environnement ;
  22. Le directeur régional de l'industrie, de la recherche et de l'environnement ;
  23. Le directeur régional de l'Office national des forêts ;
  24. Le directeur départemental de l'agriculture et la forêt de Guyane ;
  25. Le commandant du groupement de gendarmerie de Guyane ;
  26. Un représentant de la chambre de commerce et d'industrie de Guyane désigné par le président de la chambre de commerce et d'industrie de Guyane ;
  27. Un représentant de la chambre d'agriculture de Guyane désigné par le président de la chambre d'agriculture de Guyane ;
  28. Un représentant de la chambre de métiers et de l'artisanat de la Guyane désigné par le président de la chambre de métiers et de l'artisanat de la Guyane ;
  29. Le directeur de l'INSEE Guyane ;
  30. Le délégué régional de l' Office français de l'immigration et de l'intégration en Guyane ;
  31. Trois personnes qualifiées désignées par le préfet.

NOTA : conformément à l'article 14 du décret nº 2008-1010 du 29 septembre 2008, les dispositions de l'article 7 dudit décret entrent en vigueur à la date mentionnée à l'article 9 de la loi nº 2008-126 du 13 février 2008 relative à la réforme de l'organisation du service public de l'emploi. Cette date correspond à la première réunion du conseil d'administration de l'institution prévue à l'article L. 5312-1 du code du travail. La création de pôle emploi est effective depuis le 1er janvier 2009.


Article 3
  • Modifié par Décret nº 2008-1010 du 29 septembre 2008 - art. 7
L'observatoire de l'immigration en Martinique institué par l'article L. 111-11 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile est présidé par le préfet de la région Martinique.

Il comprend les membres suivants :
  1. Le préfet de la Martinique ;
  2. Les quatre députés à l'Assemblée nationale élus en Martinique ;
  3. Les deux sénateurs du département de la Martinique ;
  4. Le président du conseil régional ;
  5. Le président du conseil général ;
  6. Six maires désignés par le président de l'association des maires de Martinique ;
  7. Le président du tribunal de grande instance de Fort-de-France ;
  8. Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Fort-de-France ;
  9. Le recteur de l'académie de Martinique ;
  10. Le directeur départemental de la police aux frontières de Martinique ;
  11. Le directeur départemental de la sécurité publique de Martinique ;
  12. Le directeur de la caisse générale de sécurité sociale ;
  13. Le directeur de la caisse d'allocations familiales ;
  14. Le directeur départemental du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle de Martinique ;
  15. Le directeur départemental de l' institution mentionnée à l'article L. 5312-1 du code du travail de Martinique ;
  16. Le trésorier-payeur général de Martinique ;
  17. Le directeur régional des douanes de Martinique ;
  18. Le directeur départemental de l'équipement de Martinique ;
  19. Le directeur de la santé et du développement social de Martinique ;
  20. Le directeur de l'agence régionale d'hospitalisation de Martinique ;
  21. Le directeur régional de l'environnement ;
  22. Le directeur régional de l'industrie, de la recherche et de l'environnement ;
  23. Le directeur régional de l'Office national des forêts ;
  24. Le directeur départemental de l'agriculture et la forêt de Martinique ;
  25. Le commandant du groupement de gendarmerie de Martinique ;
  26. Un représentant de la chambre de commerce et d'industrie de Martinique désigné par le président de la chambre de commerce et d'industrie de Martinique ;
  27. Un représentant de la chambre d'agriculture de Martinique désigné par le président de la chambre d'agriculture de Martinique ;
  28. Un représentant de la chambre de métiers et de l'artisanat de la Martinique désigné par le président de la chambre de métiers et de l'artisanat de la Martinique ;
  29. Le directeur de l'INSEE Martinique ;
  30. Trois personnes qualifiées désignées par le préfet.

NOTA : conformément à l'article 14 du décret nº 2008-1010 du 29 septembre 2008, les dispositions de l'article 7 dudit décret entrent en vigueur à la date mentionnée à l'article 9 de la loi nº 2008-126 du 13 février 2008 relative à la réforme de l'organisation du service public de l'emploi. Cette date correspond à la première réunion du conseil d'administration de l'institution prévue à l'article L. 5312-1 du code du travail. La création de pôle emploi est effective depuis le 1er janvier 2009.


Article 4

L'observatoire de l'immigration à La Réunion institué par l'article L. 111-11 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile est présidé par le préfet de la région de La Réunion.

Il comprend les membres suivants :
  1. Le préfet de La Réunion ;
  2. Les cinq députés à l'Assemblée nationale élus à La Réunion ;
  3. Les trois sénateurs du département de La Réunion ;
  4. Le président du conseil régional ;
  5. Le président du conseil général ;
  6. Le président de l'association des maires de La Réunion ;
  7. Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Saint-Denis ;
  8. Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Saint-Pierre ;
  9. Le recteur de l'académie de La Réunion ;
  10. Le directeur départemental de la police aux frontières de La Réunion ;
  11. Le directeur départemental de la sécurité publique de La Réunion ;
  12. Le directeur de la caisse générale de sécurité sociale ;
  13. Le directeur de la caisse d'allocations familiales ;
  14. Le directeur départemental du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle de La Réunion ;
  15. Le directeur régional des affaires sanitaires et sociales de La Réunion ;
  16. Le directeur de l'agence régionale d'hospitalisation ;
  17. Le directeur régional des douanes de La Réunion ;
  18. Le commandant du groupement de gendarmerie de La Réunion ;
  19. Le président de l'université de La Réunion ;
  20. Le président de la chambre de commerce et d'industrie de La Réunion ;
  21. Le président de la chambre de métiers et de l'artisanat de La Réunion ;
  22. Le président de la chambre d'agriculture de La Réunion ;
  23. Le directeur de l'INSEE Réunion ;
  24. Trois personnes qualifiées désignées par le préfet.

Article 5

Chaque observatoire se réunit sur convocation de son président. La convocation est accompagnée de l'ordre du jour.

Sur l'initiative de son président, il peut auditionner des personnalités extérieures.


Article 6

Le secrétariat de l'observatoire est assuré par la préfecture de région.


Article 7

Sont abrogés :
  1. Le décret nº 2005-1593 du 13 décembre 2005 portant création d'une commission chargée d'apprécier les conditions d'immigration à La Réunion ;
  2. Le décret nº 2005-1594 du 13 décembre 2005 portant création d'une commission chargée d'apprécier les conditions d'immigration en Guyane.

Article 8

La ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales, le ministre de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du codéveloppement et le secrétaire d'Etat à l'outre-mer sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Par le Premier ministre :
François Fillon

La ministre de l'intérieur,
de l'outre-mer et des collectivités territoriales,
Michèle Alliot-Marie

Le ministre de l'immigration,
de l'intégration, de l'identité nationale
et du codéveloppement,
Brice Hortefeux

Le secrétaire d'Etat
chargé de l'outre-mer,
Christian Estrosi
En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles.
Plus d'informations Ok j'ai compris!

L’ÉLAN c’est aussi un cabinet parisien qui, depuis presque 20 ans, met son expertise au service des entreprises, grands comptes, PME ou TPE, pour les assister et les conseiller sur les aspects juridiques, organisationnels et sociaux de la mobilité internationale et l'impatriation

Pour en savoir plus sur le cabinet L'ÉLAN :

Cliquez ici