expat L'Élan

2013/12 – Les roumains et bulgares sans Schengen

Les roumains et bulgares sans Schengen
A compter du 1er janvier 2014, les travailleurs bulgares et roumains seront libres de venir travailler dans n'importe quel Etat de l'Union européenne au nom du principe de la libre circulation des travailleurs. Autorisation de travail et carte de séjour en France ne leur seront plus obligatoires.

Le principe de la libre circulation au sein de l'Union Européenne garantie par l'article 48 du traité européen permet aux ressortissants UE de se rendre librement dans n'importe quel Etat de l'Union Européenne à condition de ne pas rester plus de trois mois dans le même pays. Au delà de cette période ils doivent disposer de ressources suffisantes et d'une assurance maladie afin de ne pas devenir une charge pour l'assistance sociale de l'Etat où ils séjournent.

Malgré la période de transition de 7 années levée pour la libre circulation, cela ne signifie pas que la Bulgarie et la Roumanie rejoindront l'espace Schengen sans frontières le 1er janvier prochain. Sofia et Bucarest ont ratifié la Convention de Schengen sans que celle-ci n'ait été mise en œuvre.

Liste des pays Schengen : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Slovaquie, Slovénie, Suède et Suisse.
0
0
0
s2smodern

Textes récents